ETAT com-151009-grands-carnivores

vaud stat. chasse et lynx 2014-2015

Abondance et densité du lynx dans le Sud du Jura 2014-2015

Suivi par piégeage photographique du Lynx sur le massif Jurassien: sessions intensives 2013-2014

Les valeurs de densités variant de 1,36 à 3,61 individus pour 100 km2.

Zone de référenceHiverDensité95% KI
Moyenne714.372.053
Est de la Suisse2011/121.360.47-2.25
Jura mi 2010/111.620.93-2.31
Suisse centrale2010/111.731.49-1.97
L'Ouest Suisse2012/131.851.25-2.45
Jura Nord2012/132.071.20-2.94
Nord Alpes occidentales2011/122.131.73-2.53
Jura Süd (Vaud)2011/123.611.93-5.28

Vaud statistiques chasse et prélèvements lynx 2012-2013

chamoischassealpes146
chevreuilschassealpes63
Total prélèvements chassechassealpes209
Prélèvements onguléslynx (9)alpes495
Rapport lynx – chasse2,36
chamoischassejura54
chevreuilschassejura239
Total prélèvements chassechassejura293
Prélèvements onguléslynx (15)jura825
Rapport lynx-chasse2,81
Total prélèvements chassechassejura + alpes502
Prélèvements onguléslynx (24)jura + alpes1320
Rapport lynx-chasse2,62
source: stat. chasse -sffn.vd source : stat. lynx – kora-ofev auteur . j-f wuersten .22.10.13. 1 lynx = 55 ongulés par année

Prédateurs et proies

Documentation sur le lynx Kora / juin 2005
Préparé à la demande de l’Office fédéral de  l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP)

Structure de l’habitat et organisation sociale.
Le lynx vit en solitaire dans des territoires fixes où il ne tolère aucun autre animal adulte de même sexe. Mâle et femelle se partagent le territoire mais ne se voient que rarement en dehors de la période de rut. Le territoire d’un mâle compte une à deux femelles. La taille du territoire varie fortement selon l’offre de nourriture et l’état de la population: elle va de 90 à 760 km2 pour le mâle et de 60 à 480 km2 pour la femelle.

SexeDVD minimumDVD maximumDVD moyen
Mâle90 km 2760 km 2425 km 2
femelle60 km 2480 km 2270 km 2

Breitenmoser et al. ( 1993a ) ont rapporté des domaines vitaux moyen pour les mâles de 264 ± 23 km 2 , et 168 ± 64 km 2 pour les femelles. Dans ces domaines vitaux, les zones de base en moyenne de 185 ± 58 km 2 pour les mâles, et de 72 ± 27 km 2 pour les femelles
Dans le Jura: entre la France et la Suisse
La population s’est établie suite au programme de réintroduction, dans les années 1970, en Suisse et constitue l’une des plus belles d’Europe occidentale.
On assiste à une consolidation du cœur de la population même si la colonisation de nouveaux territoires semble être moins dynamique. Il y aurait entre 108 et 173 individus sur ce Massif.