Evolène crie au loup après avoir découvert la carcasse d’un chevreuil

PRÉDATEUR – Dans la nuit de dimanche à lundi, un chevreuil a été dépecé dans un pré à La Tour. Des citoyens crient au loup. Le garde-chasse Jean-Michel Quinodoz dément.

Postées hier en début d’après-midi sur Facebook, les photos d’un carnage de chevreuil à la Tour (Evolène) ont rapidement été relayées et commentées par les internautes. “Les prédateurs seraient-ils parmi nous?” comme le suggère l’auteur de ces images, Antoine Gaspoz.

C’est son épouse Hélène qui a découvert lundi matin en allant promener son chien dans un pré avoisinant son chalet, les traces de sang et la dépouille du chevreuil. “C’était très impressionnant! Il ne reste pratiquement rien de la carcasse. J’ai aussitôt alerté le garde-chasse, dit-elle, car pour moi il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait bien d’une attaque de loup.”

Loup ou renard?

Dans la journée de lundi, le garde-chasse Jean-Michel Quinodoz s’est déplacé sur les lieux mais sa version des faits diffère. “Je pense qu’il s’agit là d’un faon de chevreuil renversé par une voiture, qu’une bande de renards a ensuite déchiqueté. Les empreintes de petite taille relevées sur la neige confirment cette thèse”.

Un constat qui ne rassure pas pour autant les habitants de La Tour. D’autant que quatre brebis et un agneau ont bel et bien été tués par un loup, comme le confirme cette fois le garde-chasse, la nuit suivante sur les hauts de Villa.

By |2018-09-24T17:15:32+02:0018 décembre 2015|Suisse|0 Comments