Genève: L’Etat envisage de tirer des cerfs

La population de cervidés est en augmentation constante dans les bois de Versoix. Le Canton pourrait autoriser des tirs de régulation.

Alors que l’abattage d’un jeune cerf égaré dans le cimetière de Châtelaine en février est encore dans toutes les mémoires, on apprend mercredi que l’Etat pourrait autoriser des tirs de régulation pour limiter la population de cerfs dans les bois de Versoix, comme le révèle la «Tribune de Genève».

La Commission consultative de la diversité biologique a rendu mardi un préavis positif à une requête en ce sens de l’Office cantonal de l’agriculture et de la nature, à la suite d’intenses débats. Le but est notamment de protéger les jeunes pousses de chêne, dont se nourrissent les cervidés. Il s’agirait d’abattre une dizaine d’entre eux par an, sur une population qui pourrait atteindre des pics de 60 à 70 individus à Versoix. Le Conseil d’Etat décidera s’il autorise ou non ces tirs.

By |2021-03-19T09:42:29+02:0019 mars 2021|Suisse|0 Comments