Le Canton de Vaud veut réguler les lynx par des déplacements

Le transfert en avril d’un couple de félins du Jura vaudois en Italie dans la région de Tarvisio s’est révélé concluant.

La translocation des lynx, le canton de Vaud l’a testée et approuvée. L’expérience s’était notamment bien déroulée en avril avec le transfert d’un couple de félins du Jura vaudois en Italie, dans la région de Tarvisio. Fort de ce succès, le Conseil d’Etat vaudois profite de la mise en consultation, par l’Office fédéral de l’environnement, de la révision des plans liés aux grands carnivores pour souligner l’importance de cette mesures.

D’autant plus qu’elle donne une alternative aux tirs de loups, facilités au terme de la révision. Car, même si le document insiste sur le fait que ces grands carnivores sont des espèces protégées, il vise surtout à simplifier les critères permettant de recourir au fusil contre un loup isolé qui s’en serait pris à un troupeau parqué dans un pâturage protégé.

En outre, le gouvernement vaudois propose l’autorisation des tirs visant à effrayer l’animal ainsi que la possibilité de tuer des bêtes jugées «déviantes». Il demande également que l’on tienne davantage compte de l’effet cumulé sur la faune sauvage et les animaux de rente lorsque loups et lynx cohabitent dans un même périmètre.(TDG)

By |2014-09-04T17:40:19+02:004 septembre 2014|Articles de presse|0 Comments