Les trophées de chasse de toute la Romandie scrutés à St-Ursanne

Les bois de divers animaux chassés l’an passé en Romandie ont été étudiés sous toutes les coutures à St-Ursanne

420284

Les appareils de mesure étaient de sortie samedi matin à St-Ursanne. La taxation intercantonale des trophées de chasses romands s’est tenue dans la cité médiévale. Elle a lieu tous les cinq ans dans le Jura. Par taxation, il faut entendre cotation. Différentes parties des animaux chassées ont, en effet, été notées comme les bois de chevreuils et de cerfs ou encore les défenses de sangliers.

Les normes sont strictes. Elles sont édictées par le Conseil international de la chasse qui répertorie les trophées du monde entier. Un tas de critères sont pris en compte selon le président de la Commission intercantonale des trophées, Jean Fournier. La longueur, la grandeur ou encore le poids des trophées jouent, par exemple, un rôle important.

La Suisse en bonne position

En comparaison mondiale, la Suisse n’est pas trop mal placée dans le domaine selon Jean Fournier. « Elle se présente bien en ce qui concerne le chamois puisque nous avons pas mal de zones alpines », souligne le président. Il reconnaît toutefois que les pays de l’est sont en dessus dans le domaine avec de nombreux trophées conséquents.

Les résultats définitifs de la taxation intercantonale annuelle seront connus au mois du mars. /alr

By |2018-09-27T09:37:25+02:004 février 2017|Articles de presse, Suisse|0 Comments