Nourrir les canards: interdiction plus stricte

Donner du pain aux oiseaux d’eau va être formellement prohibé dans les réserves naturelles et aussi au bord de certains lacs et étangs.

la ville de Lucerne a un problème avec ses oiseaux d’eau. Les passants appâtent ces volatiles loin du lac avec de la nourriture. Du coup, des cygnes se retrouvent sur la route et provoquent des situations ubuesques, quand ils n’attaquent pas les baigneurs. C’est pourquoi la Ville rappelle qu’il est interdit de donner du pain à ces oiseaux. Ils trouvent facilement de la nourriture par eux-mêmes.

Des situations semblables ont été vécues à Genève, par exemple, mais aucune interdiction n’est appliquée au bout du Léman. Dans le canton de Vaud, un règlement prévoit de prohiber le nourrissage, sauf entre le 1er novembre et le 15 avril.

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a terminé sa consultation sur la modification partielle de l’ordonnance sur les réserves destinées aux oiseaux migrateurs. Il sera désormais formellement interdit de nourrir canards et autres cygnes dans ces endroits. «Donner à manger à ces volatiles peut leur causer de graves dommages», déclare Martin Baumann, chercheur à l’OFEV. L’apport de pain change la dynamique des populations aviaires et ils deviennent agressifs et quémandeurs.

De plus, le pain peut être fatal aux cygnes et aux canards. «Il est souvent gris et humide», explique Thomas Fuchs, responsable de la chasse et de la pêche du canton de Schwytz. Par ailleurs, il faut savoir que 1,5 kg de pain qui pourrit dans l’eau permet à 2500 kg d’algues de proliférer, rappelle un ingénieur environnemental dans la «Zurichsee Zeitung».

(jbm)

By |2014-11-11T11:59:25+02:0011 novembre 2014|Suisse|0 Comments