Ski hors piste à bannir des zones protégées

Les freeriders causent des soucis aux gardes-faune des régions alpines du canton de Berne. Ceux-ci ont décidé de ne plus laisser faire.

«Ça ne peut pas continuer comme ça!» Peter Juesy, du Service de la faune du canton de Berne, n’en peut plus des skieurs qui ne respectent pas les réserves naturelles dans la région d’Adelboden-Lenk. «Nous avons demandé une révision de l’ordonnance cantonale afin de pouvoir les mettre à l’amende», déclare-t-il dans la «Berner Zeitung».

En Suisse, plus de 40 zones sont classées districts francs fédéraux, dans lesquels le ski hors sentiers balisés est interdit afin de préserver la tranquillité des animaux. Leur surveillance est déléguée aux cantons. Ainsi, en Valais, qui compte 11 districts francs et 139 zones où il est recommandé de ne pas pratiquer le hors-piste, on n’hésite pas à sévir.

«Les cas sont extrêmement rares», précise Yvan Crettenand, du Service de la chasse, de la pêche et de la faune. Mais la douloureuse peut se monter à 250, voire 300 francs. «Et même plus en cas de récidive, prévient-il. Ce que nous préconisons, c’est d’éviter le freeride en forêt, que la zone soit protégée ou non, car c’est là que s’abrite la faune en hiver.» Dans le canton de Vaud, on privilégie pour le moment la prévention et l’information. «Mais on pourrait dénoncer», assure le garde-faune Jean-Claude Roch.

20 Minutes

By |2015-02-09T23:47:47+02:009 février 2015|Suisse|0 Comments