Un chasseur abat par erreur un chacal doré

CANTON DES GRISONS — Le chasseur l’avait confondu avec un renard. 

Un chasseur a abattu un chacal doré dans la région grisonne de la Surselva le week-end dernier, prenant l’animal pour un renard.

Cette erreur fournit la première preuve physique de la présence en Suisse de cette espèce originaire du sud-est de l’Europe.

Un chacal doré avait été photographié dans la même région le 27 décembre, indique l’office grison de la chasse et de la pêche mercredi. On ne sait toutefois pas s’il s’agit de l’animal abattu.

La première trace de cet animal en Suisse date de l’hiver 2011/2012. Un spécimen avait été surpris à plusieurs reprises par des pièges photographiques dans la région du nord-ouest des Alpes. Mais aucune preuve physique n’avait alors été retrouvée.

Le chacal doré est plus petit qu’un loup mais plus grand qu’un renard. Depuis plusieurs années, il étend de manière naturelle son aire de répartition du sud-est de l’Europe vers l’Europe centrale. Il se reproduit en Autriche et dans le nord de l’Italie depuis 2007.

Avec cette évolution, la Confédération considère le chacal doré comme «espèce indigène protégée». Remarquant son erreur, le chasseur grison s’est immédiatement dénoncé auprès des gardes-chasse.

(ats)

By |2016-01-13T18:51:11+02:0013 janvier 2016|Suisse|0 Comments