Un jeune lynx a pris ses quartiers dans son jardin

Un jeune félin affamé s’est aventuré sur une terrasse pour se servir dans les gamelles de chats, mardi soir. Orphelin, il n’a pas eu le temps d’apprendre à chasser.

«Depuis ce week-end, mes chats sont fous et ne veulent plus sortir!» Mardi soir, Didi a compris la raison de l’agitation de ses protégés lorsqu’elle a aperçu un jeune lynx sur sa terrasse, à Vallorbe. «On pense que ça fait au moins deux ou trois jours qu’il est là mais on ne l’a pas vu tout de suite», explique cette Vallorbière de 52 ans. Si le prédateur s’est aventuré dans son jardin, c’est qu’il a repéré qu’elle y laissait des bols de nourriture destinés aux chats abandonnés: «Il est affamé, poursuit-elle. Les gamelles sont vides en peu de temps et je trouvais bizarre que la consommation ait augmenté!» Le lynx semble même avoir pris ses quartiers aux abords du domicile de Didi, où il aurait trouvé un nid douillet: «J’ai une cabane avec du foin et il y a un gros trou au milieu. On imagine qu’il a dû dormir dedans…»

Mardi soir, Didi a immédiatement appelé le surveillant de la faune pour l’informer: «Lorsqu’il est arrivé, le lynx a sauté au bas du mur du garage et il est parti. A peine le garde-faune avait-il disparu qu’il était de nouveau dans le jardin, explique-t-elle. Il sait qu’il y a à manger et il est resté toute la nuit. Je pense qu’il va revenir…»

Selon Luc Jacquemettaz, surveillant permanent de la faune pour les régions de Morges-Cossonay-Vallorbe, ce jeune félin est très certainement orphelin. Agé de cinq à six mois, il n’a pas encore appris à chasser et n’a aucune possibilité de se nourrir seul. «Un lynx qui a toujours sa mère, c’est très rare qu’il s’approche des habitations», souligne-t-il. Les autorités espèrent désormais arriver à le capturer afin de le placer dans un centre pour les jeunes lynx orphelins jusqu’à ce qu’il soit capable de se débrouiller seul: «Si on n’arrive pas à le capturer, il est quasiment certain qu’il ne passera pas l’hiver.» A Vallorbe, Didi est prête à donner l’alerte: «Dès que je le revois, je dois appeler le garde-faune. On espère vraiment pouvoir l’attraper!»

Déjà repéré plusieurs fois
La présence de ce jeune félin dans la région a déjà été signalée à plusieurs reprises. Les premiers appels remontent à près de trois semaines. «La première fois qu’on nous a téléphoné, ils étaient deux. L’un de mes collègues les a vus: l’un était plus gros que l’autre, explique Luc Jacquemettaz. Tout est possible: soit c’était la mère qui serait plus petite que la norme, soit c’était un frère ou une soeur. Mais les deux dernières fois, il était seul.»

Ne pas nourrir les animaux sauvages
Luc Jacquemettaz insiste: il est fortement déconseillé de laisser de la nourriture à l’extérieur pour les animaux. «C’est rare qu’un lynx vienne manger dans des gamelles mais ça attire la faune sauvage, notamment les renards. Il faut absolument éviter de le faire et ne pas laisser les poubelles à même le sol. C’est une nourriture facile pour les renards, ils n’ont même plus envie d’aller chasser et perdent leur instinct. Ils restent au même endroit, s’habituent à l’homme et on en a même vu entrer dans des appartements.»

By |2018-09-24T17:15:32+02:0026 novembre 2015|Articles de presse|0 Comments