UNE CAMÉRA SURPREND TROIS LOUVETEAUX AU MARCHAIRUZ

Leur observation prouve la présence d’une meute dans le canton de Vaud. Une première depuis 150 ans.

La naissance d’au moins trois louveteaux a été constatée récemment dans le Jura vaudois, grâce à un piège photographique. Les observations, réalisées dans le cadre du suivi du canidé mis en place par le Département du territoire et de l’environnement (DTE), attestent la constitution d’une meute dans la région du Marchairuz, selon un communiqué diffusé mercredi.

Avec cette observation, il y a désormais sept loups recensés sur le territoire cantonal depuis le début de l’année. La présence d’une meute constituée sur le territoire vaudois est ainsi avérée, pour la première fois depuis au moins 150 ans. Il s’agit de la huitième meute recensée en Suisse, les Grisons en hébergeant quatre, le Tessin une et le Valais deux.

Sept loups identifiés dans le canton en 2019

Outre la présence du couple (F19 et M95), évoluant entre la Dôle et le Marchairuz, la présence d’un troisième individu (M99) a été confirmée au printemps sur le territoire du Chenit. Les analyses génétiques effectuées par le Laboratoire de conservation de l’Université de Lausanne ont révélé que la présence en Suisse de ce loup, un mâle, avait été constatée en février dernier sur le territoire argovien. Il n’est pour l’heure pas possible de déterminer si ce canidé a rejoint la meute récemment formée.

Le Matin

By |2019-08-30T09:20:00+00:0030 août 2019|Articles de presse|0 Comments