Premier feu vert de l’Etat pour des bisons à Suchy

Biologie – La création d’une cellule de conservation de bisons d’Europe a reçu un préavis positif du Canton.

bison

Victoire d’étape pour l’association Bison d’Europe Suchy: le Canton a délivré un préavis positif à la création en forêt d’une cellule de conservation de cette espèce menacée. Coordinateur scientifique de ce projet s’inscrivant dans un programme de l’Union internationale pour la conservation de la nature, Alain Maibach se dit soulagé, car la prise de position de la Direction générale de l’environnement (DGE) n’allait pas de soi. «Le travail que ses collaborateurs ont accompli est fouillé, sérieux et pertinent», savoure le biologiste.

Trois enclos

Tout positif qu’il est, le préavis est assorti de réserves, indiquait La Région dans une récente édition. Le Canton demande de revoir l’orientation des parcs et le type de clôture, de manière à faciliter le transit de la faune. «Nous devons aussi recalculer la charge que les bisons feront peser sur les ressources de la forêt», note Alain Maibach. Ainsi, ce ne sont plus six à huit bêtes que les bois de Suchy pourraient héberger – comme envisagé dans un premier temps – mais plutôt quatre ou cinq. Ils y disposeront de trois enclos, l’un de 51 hectares, l’autre de 46 hectares et un dernier plus petit. Le troupeau passera de l’un à l’autre selon un tournus.

Groupes de travail

«La balle est maintenant dans le camp des porteurs du projet, commente Jean Rosset, conservateur des forêts à la DGE. La procédure à suivre est l’élaboration d’un Plan sectoriel forestier qui sera mis à l’enquête publique et devra être validé par le Département.» «On va passer la vitesse supérieure et créer des groupes de travail avec nos partenaires, notamment les chasseurs», reprend Alain Maibach. Lesquels sont notoirement réticents à l’idée de voir des clôtures en forêt. (24 heures)

By |2018-09-24T17:15:32+02:001 février 2016|Suisse|0 Comments